Voyages au Rajasthan

Au cœur du village de Fort Barli

 Le soleil se lève sur Barli, je peux entendre le gazouillis des oiseaux et le bruit du village déjà en pleine ébullition. Du haut du fort j’aperçois les enfants qui jouent dans les petites ruelles, les adultes partant travailler dans les champs avec leur troupeau, les femmes portant leurs saris colorés vont et viennent allant chercher de l’eau, balayant le pas de leur porte…Un vrai moment de bonheur après une excellent nuit dans le fort de Barli.


Après un bon petit déjeuner nous partons au cœur du village avec pour moyen de locomotion, une charrette en bois trainée par deux bœufs. A peine embarqué  à bord de notre carrosse, nous avons déjà des enfants curieux qui viennent nous dire bonjour, et certain décident de faire la balade avec nous le sourire jusqu’aux oreilles.

Nous nous dirigeons vers le petit lac, d’où l’on peut apercevoir le fort dominant au sommet de la colline, puis entrons au cœur du village, ou le spectacle et autant pour nous que pour les villageois qui sont très intrigués par notre venus. Nous faisons un premier arrêt chez un fabricant de chaussure indienne, qui certes sont très jolies et faîtes main avec surement beaucoup de savoir faire mais qui ne sont pas vraiment confortables et dures à porter dans la vie de tous les jours !


Nous repartons donc bredouille…mais ravis, et nous nous dirigeons vers un petit fort qui a été construit en hommage à un Dieu. A l’intérieur une personne nous fait une petite visite guidée et l’on peut voir un moine chantant et enregistrant ses chanson pour ses fidèles, c’est apparemment une grande figure de Barli, mais nous n’avons pas voulu le déranger pendant son travail et nous n’en serons pas bien plus.

 

Notre découverte de la vie locale se poursuit par une démonstration de poterie faîte par un vieil homme qui nous a fabriqué en quelques minutes une tasse, un bol et un vase…ça avait l’ai tellement facile en le voyant !

 

 

Puis nous avons la chance d’être reçu dans une famille qui nous fait  visiter sa modeste demeure, à moitié à ciel ouvert avec une pièce pour la cuisine (il ne s’agit que de casseroles avec un petit endroit pour faire le feu en guise de gaz, four, micro-onde…) une autre pour la chambre partagée par toute la famille et voila nous avons fait le tour. A l’intérieur il y a une grande court avec des chèvres, c’est finalement le cœur de la maison où les gens se retrouvent pour manger et travailler.

Et notre visite s’achève ainsi avec tous ces sourires d’enfants, parents, grand parents. Cette promenade nous a ramené dans un autre siècle très loin du monde dans lequel nous vivons actuellement et cela à été un vrai bol d’air pur de voir toutes ces personnes vivant simplement, en harmonie avec la nature, les animaux et leur religion. Et bien qu’ils n’aient pas d’argent ils semblent être tellement riches à l’intérieur !

 




Publié à 08:54, le 20/07/2011, Jodhpur
Mots clefs : rajasthanJodhpursoleilbarlivillages


Sur la route

« Our battered suitcases were piled on the sidewalk again; we had longer ways to go. But no matter, the road is life. »

Jack Kerouac, On The Road

 

C’est en s’éloignant des zones densément peuplées, en s’éloignant des villes et de ses artères polluées, en s’éloignant du bruit, de la foule mais aussi en s’éloignant du quotidien que l’on peut apprécier l’Inde à sa juste valeur : en empruntant ses routes.

On the roads of Rajasthan

Le réseau routier de l’Inde est dense : c’est le 2e du monde avec 3,3 millions de kilomètres de route dont seulement 2% sont nationales. Parcourir l’Inde en voiture, c’est se perdre dans une immensité de paysages, de couleurs, de visages ou de faune sauvage. Il faut savoir que 70% des indiens vivent à la campagne, et même si la population urbaine grossit de façon exponentielle, l’âme de l’Inde se découvre par ses routes rurales. Dans un pays où la fumée des usines et les nuisances de la circulation urbaine sont considérées comme des « progrès », les habitant des campagnes sont en grande majorité plus miséreux et sont vus ainsi par leurs concitoyens des villes. Selon ces nouvelles classes moyennes, le sous-développement si honteux du sous-continent ne peut prendre source que dans ses champs qui ne demandent qu’à être modernisés. Bien sûr, les blagues sur les agriculteurs fusent.

rajasthan_bundi_waterfall« Nous devons choisir entre l’Inde des villages, qui sont aussi anciens qu’elle, et l’Inde des villes, qui sont une création de la domination étrangère. »

Gandhi, 1952

 

{ Page précédente } { Page 2 sur 12 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Octobre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Sites favoris

Shanti Travel
Breaks from Delhi
Voyage en Inde
Voyage à Moto au Rajasthan
Trekking et Voyage au Ladakh
Voyages en Inde du Sud
SurvivorIndia
Ceintures d'avion

Rubriques


Derniers articles

Gagnez un voyage en Inde avec Shanti Travel et le film Indian Palace
Florie et le Shekhawati
Au cœur du village de Fort Barli
Sur la route
A la découverte de Jojawar !

Amis

christelle
tatou44510
ellexa59
ludart

Voyage en Inde sur mesure / shantitravelrajasthan.uniterre.com / indesud.uniterre.com / www.vintagerides.com (voyage en Inde en moto Royale Enfield) / www.porteurshimalaya.org / www.aujourdhuilinde.com / Indeaparis / www.tourisme-en-inde.com / www.inde-en-ligne.com / www.franceinindia.com / ToutPondi.com / shantitravel.com / www.djoh.net / indomaniaque.canalblog.com / alexandre.lebeuan (Linkedin)